Posts tagged coproprieté
La loi Alur
 
 

La loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové a été votée par l’Assemblée Nationale en mars 2014.

Cette loi vise à mieux encadrer les métiers de l’immobilier, côté location et côté vente.

 
 

Côté location :

  • le préavis du locataire est réduit à 1 mois en zone tendue (la loi Macron vient étendre cette loi pour tous les baux en cours),
  • renforcement de l’encadrement des loyers par des plafonnements,
  • la garantie universelle des loyers (à ce jour au point mort).

Côté vente :

  • renforcement de l’information des acquéreurs d’appartements en copropriété en multipliant le nombre de documents qui doivent leur être remis avant la transaction: carnet d’entretien de l’immeuble, les trois derniers procès verbaux d’assemblée générale, le dossier de diagnostics techniques de l’appartement, le dernier appel de fonds du syndic, le règlement de copropriété, etc.

Rappel des obligations ALUR relatives à la transaction, en application depuis 2014 :

Pour plus de transparence entre les copropriétaires et le syndic :

  • lisibilité et comparabilité des offres de syndics
  • plus d’informations aux copropriétaires,
  • comptes bancaires séparés au nom de la copropriété (pour les copropriétés de plus de 15 lots),
  • les syndics ont maintenant un extranet sur lequel les copropriétaires peuvent accéder à tous les documents de la copropriété.

Pour mieux protéger les copropriétaires :

  • la copropriété souscrit à une assurance responsabilité civile,
  • lors d’une vente, le notaire demande au syndic de lui fournir un certificat attestant que les futurs acquéreurs ne sont pas en situation d’impayé,
  • si la copropriété est en difficulté, la procédure d’alerte est renforcée avec un seuil de déclenchement de la saisie du bien passant de 25% à 15% d’impayés.

Plus d’information de la part du vendeur sur l’annonce…

  • sur le statut de la copropriété,
  • le nombre de lots,
  • le montant de la quote-part du budget prévisionnel,
  • l’éventuelle présence de procédure en cours.

… Et au compromis:

  • l’acquéreur est informé de la situation financière de l’immeuble,
  • ainsi que de son organisation,
  • il obtient le règlement de copropriété, ses modificatifs et l’état descriptif de division de l’immeuble,
  • le syndic doit également fournir le carnet d’entretien de l’immeuble (l’équivalent du carnet de santé).

La mise en application de la loi ALUR est échelonnée dans le temps. Voici ce qui va entrer en vigueur en 2017.

La fiche synthétique :

Actuellement, seuls les syndics des immeubles de plus de 200 lots doivent tenir à disposition des copropriétaires la fiche synthétique, nouveau document rassemblant les données financières et techniques essentielles de la copropriété.
Dès 2018, les immeubles de 50 à 200 lots seront également concernés et en 2019, tous les immeubles devront avoir cette fiche.

Le fonds de travaux :

Emmanuelle Cosse, jusqu’à maintenant notre ministre du logement, estime que toutes les copropriétés doivent dorénavant cotiser annuellement à ce fonds de travaux afin d’étaler les coûts.
Pour les immeubles neufs, il est possible de commencer ce fonds de travaux après 5 ans suivant la construction. Les immeubles de moins de 10 lots peuvent obtenir une dérogation. Une dispense est également prévue pour les immeubles dont le DTG fait apparaître l’absence de besoin de travaux pour les 10 prochaines années.

Le DTG — Diagnostic Technique Global :

Evaluation de la liste et du coût des travaux nécessaires sur les 10 prochaines années, diagnostic de performance énergétique, analyse des améliorations techniques et patrimoniales possibles?

Les copropriétaires sont maintenant tenus d’exprimer leur volonté de réaliser un DTG. Ce diagnostic est obligatoire pour les immeubles de plus de 10 ans qui font l’objet d’une mise en copropriété, et les immeubles qui font l’objet d’une procédure pour insalubrité.

 
bumper-blog-news-immobilier-lyon-appartement-vente-achat-investir-homestaging-design-decoration-lifestyle-art-16.png
Vivre en copropriété
bumper-immobilier-lyon.png
 

Photographies par Aurélien Aumond

Tout ceux qui ont la chance de posséder un bien et d’y vivre, connaissent les joies ou mésaventures de la vie en communauté. La seule différence avec la vie en location → vous avez votre mot à dire et vos actions comptent !


Vos responsabilités :

  • Respecter votre immeuble, vos voisins, votre palier, même les détails de la plaque avec votre nom sur la boîte aux lettres peuvent devenir source de problème.
  • Soyez présent aux AG (assemblées générales), faites-vous bien voir par tous, acceptez les décisions pour que les choses avancent, ne bloquez pas une demande d’un autre copropriétaire si celle-ci peut vous arriver. N’hésitez pas à contacter votre syndic pour rajouter à l’ordre du jour des points importants à aborder.

Par exemple: le propriétaire du 5e étage demande si il est possible de mettre la climatisation chez lui car sous les toits la chaleur est insupportable → réfléchissez-y, vous pourriez bien faire la même demande. Il existe de nouvelles solutions de climatisation performantes sans bruit.

  • Payer vos charges de copropriété (ménage, réparation, gestion du syndicat de copropriété…). Chaque année lors de l’AG, vous pouvez vous exprimer sur les dépenses annuelles et souligner des points si cela ne vous va pas.


Les petits ➕:

  • N’hésitez pas à prévenir vos voisins lorsque vous faites des travaux, un déménagement en affichant une note vers les boîtes aux lettres (et nettoyer la cage d’escaliers / l’ascenseur). De même pour vos pendaisons de crémaillère, invitez-les, la pilule du bruit jusqu’à 2h passera mieux.
  • Aidez vos voisins lorsqu’ils en ont besoin, portez les sacs de courses, tenez la porte…
  • Prenez des initiatives, invitez votre voisin de palier à prendre un apéritif, entamez la discussion en montant les escaliers, si vous restez pendant les vacances, proposez de garder les plantes de vos co-habitants.
Nous vivons tous sous le même toit, plus les relations sont sympathiques/cordiales, plus les choses seront faciles à gérer lorsqu’un souci surgit.